Le grand saut de l’achat immobilier

premier appartement

Alors, Mr Panda et moi-même nous sommes récemment lancés dans la grande aventure !! Et oui nous sommes propriétaires depuis peu ! Et le chemin ne fut pas un long fleuve tranquille. L’idée nous est alors venue de vous évoquer les différentes étapes menant à une signature sereine chez le notaire… Bon… Nous on est arrivés avec 30 minutes de retard mais… Passons !

1) Déterminer un budget global pour l’achat.

La base de la base en somme. On peut facilement se laisser aller à rêver en cherchant un bien, se projeter dans l’appartement de nos rêves. Mais attention nous parlons finances et vie quotidienne. Il vous faut donc rester terre à terre quant à l’élaboration de votre projet immobilier. Selon les dossiers, le banquier peut vous inciter à emprunter +++ : « Ça passe pas de soucis, vous êtes larges« . C’est ce que nous disait le notre quelque soit la somme… Élaborez donc un budget mensuel de vos frais fixes, les sommes que vous êtes prêts à engager, ce qui vous reste une fois tout cela déduit. A vous de voir ensuite si vous privilégiez les mensualités moindres, qui allonge la durée du prêt, ou gonfler vos mensualités et donc minimiser les frais propres au prêt et sa durée. Une fois cette étape effectuée, vous avez donc une idée de votre budget, avec ou sans apport selon vos possibilités.

2) Recherche précise

Cette étape est cruciale et peu s’avérer longue et fastidieuse. En effet, rechercher le bien de vos rêves peut être décourageant parfois, surtout s’il dure dans le temps. Pour nous, les choses furent rapides. Nous vous conseillons de déterminer précisément vos critères, ou au moins ce que vous ne voulez pas. Interrogez-vous sur la surface minimum souhaitée, le nombre de pièces, l’étage, le style éventuel recherché, avec ou sans travaux, places de parking, cave ou pas, extérieur ou pas. Ensuite, délimitez une zone géographique de recherche, ou un périmètre au delà duquel vous refusez d’aller. Ces critères vous seront demandés par les agences immobilières, si vous faites appel à elles. Les agents ont réellement besoin de ces informations qui leur permettent de défricher les zones et de vous présenter des biens correspondant au plus près à ce que vous recherchez.

3) Ne cherchez pas le mouton à 5 pattes

Je m’explique… Le bien idéal, parfait, correspondant en tous points à vos attentes est rare, voir inexistant. Surtout si vous avez un budget serré dans une zone à forte demande, (genre comme nous la région parisienne, gloups), ne multipliez pas vos critères et restez raisonnables. Faites preuve d’imagination, tout est possible et faisable. Le principal est de vous sentir bien dans ce qu’on vous propose et de réunir vos essentiels. Pour parler de notre cas, nous avons visité peu d’appartements car nous sommes tombés rapidement amoureux d’un bien nous correspondant. Il ne réunissait pas pour autant l’ensemble de nos critères mais nous avons eu de bonnes surprises, par la localisation premièrement. A savoir que notre futur chez-nous présentait pourtant d’importants travaux à prévoir : vieux carrelage moche, peinture à refaire, simple vitrage, etc… Mais l’imagination nous a fait entrevoir de bien jolies choses à travailler ici et là afin d’en faire un endroit à notre image. Conseil donc : gardez l’esprit ouvert, sinon vous risqueriez de passer à côté de biens intéressants.

4) Négocier toujours le prix de vente

Ca y est, vous avez trouvé votre bonheur mais encore faut-il qu’il rentre dans votre budget défini plus haut. Prenez le temps de la réflexion avant de passer à l’étape de l’offre d’achat. La négociation dépendra bien évidemment de la localisation de votre bien, de la demande et de la date de mise en vente du bien. Un propriétaire aura forcément moins tendance à accepter une offre basse si la mise sur le marché date d’un mois. A l’inverse, il sera plus regardant si son bien est en vente depuis plus longtemps. N’hésitez pas à vous rencarder sur le bien, pourquoi est-il mis en vente par exemple (on sait qu’en cas de divorce ou de déménagement imminent, les vendeurs sont pressés de vendre). Avant d’émettre une offre, regardez également les biens similaires à vendre dans le quartier, la ville et le coin visé. Cela vous donnera une idée du prix moyen/m2 et donc vous aidera à faire une offre crédible. Vous serez bien-sur aidés dans cette étape par votre agent immobilier. Enfin, d’éventuels travaux sont aussi un levier dans une négociation et peuvent vous permettre de baisser considérablement votre prix. Pour tout vous dire, nous avons réussi un bon coup immobilier grâce aux travaux à engager dans l’appartement. Nous avions également su que le bien était en vente depuis 1 an, sans locataire. On partait un peu gagnants quand même.

5) La banque

Et voilà la dernière étape et non des moindres… LA BANQUE !! Alors attendez-vous à un bras de fer quand même, ils veulent vous prêter de l’argent mais ne vous proposerons pas forcément tout de suite leur meilleure offre. Je vous conseille même de commencer à démarcher les banques en amont, en même temps que la détermination de votre budget. C’est ce que nous avions fait, et malgré cela nous étions limites niveau timing pour la signature. Le principe de base de la négociation avec les établissements financiers, c’est la CONCURRENCE. Bizarrement, quand vous arrivez chez la banque B avec une 1ère offre de la banque A, et inversement, on vous prêtera une attention particulière. Nous avions démarché 3 banques et choisi celle qui nous proposez le plus d’avantage. A savoir que la négociation est bilatérale… On y gagne mais sous conditions, ainsi pour obtenir le meilleur taux, nous avons accepté de prendre notre assurance habitation chez eux. Sortez vos calculettes afin de bien chiffrer ce qui est le plus intéressant pour vous. Grâce à notre négo et à la conjecture actuelle, nous avons obtenu un taux d’intérêt défiant toute concurrence. Et ne paniquez pas, vous avez la possibilité de renégocier votre taux tous les ans, ainsi que de changer d’assurance après une année. Nous nous sommes débrouillés seuls, mais pour les plus hésitants, faites appel à un courtier qui bossera pour vous, contre une belle commission.

Vous avez maintenant la marche à suivre pour trouver le bien qui vous correspondra et dans lequel vous vous projetterez dès la 1ère minute. Le processus peut être stressant, surtout lorsque l’on a un doute sur son propre dossier. Raison de plus pour bien potasser en amont votre projet. Relativisez également, rien n’est infaisable si vous vous sentez prêts à remonter vos manches pour aménager votre futur chez-vous. Soyez surs de votre volonté d’acheter déjà. Beaucoup de personnes pensent être prêtes et au fur et à mesure des visites, réalisent qu’elles doutent. Dans ce cas, autant mettre le ptit dossier dans un tiroir et y repenser plus tard, quand la volonté aura germé et le projet bien muri. Nous étions tellement confiants et surs de nous que nous avons bien/trop dormi la veille du rendez-vous chez le notaire…. Panne de réveil et 30 minutes de retard avant de sabrer le champagne, clés en mains !!!! ON EST PROPRIÉTAIRES !!!!

Prochaine étape pour nous maintenant : LES TRAVAUX !! A suivre…

Jay c’est le panda geek qui s’est fait attrapé par une autre espèce : LA fille. Donc depuis, le monde merveilleux de Pandee vous ouvre ses portes et on y raconte un tas de trucs. C’est même parfois intéressant !

Laisser un commentaire