Avis sur le libre Ruby de Cynthia Bond

ruby

Chose inconnue pour vous, je suis un rat de bibliothèque ! Et oui, j’aime bouquiner, j’ai toujours besoin d’un livre sous la main. Je feuillète tout les romans, les polars, les BD (je vous ai d’ailleurs déjà fait l’éloge de mon illustratrice préférée Pénélope Bagieu!), tout. Et j’vous dis pas le temps que je peux passer dans les rayons d’une librairie ! Impossible pour moi de repartir les mains vides. J’ai donc décidé d’introduire une rubrique littéraire à ce blog.

Et aujourd’hui, je vous présente un bouquin, sorti il y déjà quelques temps déjà : Ruby de Cynthia Bond.

Premier ouvrage de l’auteure, c’est un petit bijou de littérature. Voici le pitch : « Ephram Jennings n’a jamais oublié la petite fille aux longues nattes avec qui il s’était aventuré dans la forêt de pins de Liberty, à l’est du Texas. Mais la jeune Ruby a souffert plus qu’on ne saurait l’imaginer. Aussi s’échappe-t-elle dès qu’elle le peut pour aller vers les lumières du New York des années 1950. Si belle et si noire, Ruby se fait rapidement une place au cour même de la ville, tout en ne cessant d’espérer croiser sa mère. Lorsqu’un télégramme de sa cousine la rappelle chez elle, Ruby Bell se retrouve, à trente ans, confrontée à l’extrême violence raciale de son enfance. Ephram décide de tout tenter pour l’arracher à la spirale de malheur qui la guette. » (Babelio.com)

Alors comme ça, de base, on se dit qu’il s’agit d’une histoire déjà vue et contée maintes fois, d’une jeune femme perdant ses illusions de provinciale en se heurtant à la violence du monde citadin et ses démons. Oui mais pas que !!! Sur cette toile de fond, Cynthia Bond peint l’Amérique des années 30 à 70 où le racisme et la ségrégation font rage. La petite ville de Liberty et ses habitants refermés sur eux-mêmes, vont s’évertuer à étouffer les espoirs de Ruby et Ephram Jennings, un « vieux garçon » simplet attiré par la mystérieuse jeune femme. Celle-ci même, perdant la raison dans ce Texas d’une profonde dureté, empreint de mysticisme, où la religion et la foi sont une vitrine à la pratique de rites vaudous et où la part démoniaque de chacun est révélée. L’auteure manie les mots avec une magie et un style très moderne, mêlant les flash-backs, les pensées des protagonistes et les allers-retours. Les paysages et l’intrigue s’illustrent sans mal dans les esprits tant l’écriture de Mme Bond est précise et léchée. C’est un roman dur, qui peut paraitre compliqué mais qui nous tient en haleine d’un bout à l’autre, malgré un ton obscur révélant la vie brisée d’une Ruby survivante et un peu sorcière.

Vous saisirez sans mal que j’ai adoré ce livre. Il peut déstabiliser de part la non linéarité du récit et des différents allers et venues entre les protagonistes. Mais l’écriture magique de Cynthia Bond, m’a passionnée.  J’attends avec impatience son prochain ouvrage.

Pour le commander :

Jay c'est le panda geek qui s'est fait attrapé par une autre espèce : LA fille. Donc depuis, le monde merveilleux de Pandee vous ouvre ses portes et on y raconte un tas de trucs. C'est même parfois intéressant !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.